slagg

Nous sommes le 13 Déc 2018, 19:49

Heures au format UTC + 1 heure


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 6 messages ] 

Agone sauce perso'


Auteur Message
 Sujet du message: Agone sauce perso'
MessagePosté: 20 Oct 2004, 11:27 
Hors ligne
Safran
Safran
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Oct 2004, 18:06
Messages: 93
Localisation: Strasbourg
Allez hop!

Suite au thread sur la "Agone's Touch", et pour éviter de dérailler le thread je crée celui-ci.
En gros, il semble que chaque EG s'approprie, avec ces joueurs, l'univers d'Agone d'une façon qui lui est propre et pas forcément telle que décrite dans les romans de Mathieu Gaborit.
J'ai présenté mes propres versions dans le thread "Agone's Touch" mais j'aimerais bien savoir comment vous traitez l'univers d'Agone dans vos parties. Quel style de jeu ? Quel genre de personnage ? Quel environnement ? Quelle ambiance ? Quels éléments de backgrouns modifiés, supprimés, étendus, inventé ou "importé" d'un autre jeu ? Quel cross-over éventuel avez-vous fait ou envisagé ? Bref comment avez-vous accomodé Agone à votre sauce ?

Et pour répondre à la question:
Kerwen a écrit:
Vois aussi avec tes joueurs, qui n'ont peut-être pas envie de se faire embarquer pour une lutte désespérée entre Éternels, manipulée par les uns et corrompus par les autres...


Mes joueurs sont plutôt du genre bien crevards à essayer de tirer au maximum les marrons du feu, avec un minimum de scrupules. Et si au passage il peuvent botter les fesses d'un salopard, c'est tout bénèf'! :mrgreen:

_________________
Désolé si je suis lourd... :geant:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Oct 2004, 11:53 
Hors ligne
Safran
Safran

Inscription: 18 Sep 2004, 09:55
Messages: 71
Localisation: Manhay, Ardennes belges
Perso, je joue principalement avec un joueur qui incarne un Minotaure Éclipsiste, Censeu du Cryptogramme-Magicien. Un personnage puissant, mais qui en chie sur bien des aspects (notamment personnel, puisqu'il est condammné à avoir recours à la Conjuration s'il veut rencontrer l'amour.)
Aimant avant tout l'immersion, je m'attarde longuement sur la vie quotidienne de son personnage, que je rend la plus attractive et dépaysante possible, en me sevant pour cela de deux aspects : premièrement, ses responsabilités auprès du Cryptogramme. Il a un boulot contraignant et il doit l'exécuter.
Deuxièmement, il y a un aspect plus politique : les oppositions entre le Cryptogramme et le pouvoir séculier, en la personne de la Baronne Ewelfe de Rochronde.
Ces deu instances s'espionnent sans arrêts pour préserver l'équilibre de la Baronnie, la première étant persuadée qu'on veut la chasser, l'autre étant convaincue que les Mages préparent une seconde révolution du Style Lerswhin. Et mon joueur navigue dans ces eaux-là, accomplissant des missions pour les uns et pour les autres 'en tant que Censeur officile de la Baronnie, il a souvent des contacts avec le pouvoir Terne, et donc avec la Baronne.)

Ceci est la toile de fond "responsabilité officielles".

À ça s'ajoute un aspect plus personnel : la quête de l'amour. Il s'est aperçu que seuls les Démons pouvaient l'aider. Pour le moment, il se renseigne...

Et, bien entendu, de façon ponctuelle, ses amis, Saisonnins ou pas, le contactent pour lui demander de l'aide, généralement chapeauté par le Conseil des Décans. Ici entre en scène la lutte pour l'Inspiration, avec la protection du Sanctuaire, l'Éveil du Génie et la découverte de l'Harmonde dans tout ce qu'il a de magnifique et de putride.

Voilà comment je vois et joue les choses pour le moment. Ce n'est pas figé et est appelé à évoluer, bien entendu, mais c'est ainsi que ça se passe pour le moment.

_________________
Ils sont mille, on est deux... On les encercle !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Oct 2004, 14:06 
Hors ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2004, 07:13
Messages: 493
Salut,

Bon comme l'a dit Thabanne, si je me mets à faire une description des modifs que j'ai opérées dans Agone, tu n'as pas fini :lol:
Je t'avais déjà communiqué un petit résumé de la première partie de ma campagne donc je n'y reviens pas.

Mes très grosses modifs de background :
- la cosmogonie vue par le Masque (sur le Souffre Jour) ;
- la cosmogonie vue des Abysses (sur le Souffre Jour) ;
- le cryptogramme et l'invisible demeure (sur le SDEN) ;
- les Arts magiques étaient accessibles aux ternes, ceci à cause de l'Eclat cristallisé dans l'Harmonde (même si les ternes voyaient tous les seuils des oeuvres relevés de 5 ou 10 points). Pour moi, c'était une manière de rendre l'Harmonde plus magique et de ne pas réserver cette magie aux Inspirés. Je faisais surtout en sorte que ce soit les saisonins qui pratiquent les Arts magiques, rendant cette magie très mystérieuse vis-à-vis des humains et un poil toléré par le cryptogramme tant qu'il n'y avait pas de démonstration ostensible en public.

Amicalement

Encelant, EG folle certifiée :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Oct 2004, 15:08 
Hors ligne
Auteur SJ
Auteur SJ

Inscription: 07 Avr 2004, 17:51
Messages: 196
Localisation: Paroisse d'Ouistrerive, Province liturgique
Je veux pas être tatillon, mais à part le point sur les arts magiques, on ne parle pas de modif' de background, mais de complément puisque si je me souviens bien, il n'y avait rien dans la gamme à ce niveau :D

En ce qui me concerne, je suis grosso moldo la gamme; ce sont principalement des ajouts, mais voici ma version:

- les acrobates assassins sont moins psychopathes (j'ai une joueuse qu'a pas aimé l'article :evil: )
- mes joueurs n'étant pas particulièrement à l'aise avec les grosses intrigues à la Abyme, il y a souvent de grosses bastons: je joue un Agone un poil épique (sans refaire l'Harmonde en un drame) où les persos changent l'allégeance des drakonniens, retrouvent la cité perdue perdue d'Edelweiss, ou fomentent des coups d'états dans une des plus grandes villes de l'Harmonde avant de se jeter à corps perdu dans une guerre qui implique tout le nord de l'Harmonde. :roll:
- j'ai peu usé des histoires avec le Cryptogramme, préférant mettre l'accent sur les déviants (trafiquants, Cercle écarlate, chorégraphes) plutôt que sur l'ordre en lui-même;
- les arts magiques faisant parti de l'initiation à l'Inspiration de mes joueurs, j'ai évité les gros POT dans tout le groupe dès le début du jeu (faut dire qu'on joue sur le long terme). On a commencé, sur 7 persos, avec une accordé et un cyseleur plutôt balèzes, les autres se sont initiés au fur et à mesure.
- Tous mes joueurs sauf un ont déjà leurs diablotins et deux persos (l'un a abandonné) pratiquaient même la conjuration, sans compter le mino présent; l'Ombre est donc un acteur très présent dans mes Drames. Les diablotins servent à détendre l'atmosphère (et embêter mes joueurs) avec des caractéristiques à l'opposé du personnage, voire du joueur. Ex: le mino radin se voit affublé d'un diablotin qui perd toute sa thune en partie de carte; le farfadet à tout faire à un diablotin qui ne sait (ou ne veux) rien faire, etc... L'Ombre est adversaire ou allié de circonstance, que mes joueurs approchent avec circonspection;
- je ne joue pas avec des automnins (pas encore);
Voilà!

_________________
"Koi, un troll?? J'attaque!
- ben ok mais il y a le géant qui t'arrête d'un coup de massue: "on ne s'attaque pas à une Merveille, demi-portion"...
- Ah, meeeerde."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Oct 2004, 17:06 
Hors ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2004, 07:13
Messages: 493
Citation:
Je veux pas être tatillon, mais à part le point sur les arts magiques, on ne parle pas de modif' de background, mais de complément puisque si je me souviens bien, il n'y avait rien dans la gamme à ce niveau :D

Oui, enfin bon, y a quand même pas mal de modif dans ces "compléments" par rapport à la version officielle. Enfin, si je me souviens bien... Ca fait si longtemps que je suis plus EG :cry:

Citation:
- les arts magiques faisant parti de l'initiation à l'Inspiration de mes joueurs, j'ai évité les gros POT dans tout le groupe dès le début du jeu (faut dire qu'on joue sur le long terme). On a commencé, sur 7 persos, avec une accordé et un cyseleur plutôt balèzes, les autres se sont initiés au fur et à mesure.

un groupe de 7 joueurs !!! :shock: Balèze ! 4 ça a été mon groupe maximum.

Citation:
- je ne joue pas avec des automnins (pas encore)

Je crois que t'es pas le seul :roll:

Amicalement

Encelant


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Oct 2004, 18:44 
Hors ligne
Le satyre
Le satyre
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2004, 20:40
Messages: 555
Localisation: Ranne, en Janrénie et Paris, sur la Terre.
Moi, mes joueurs sont tous des saisonnins (je n'ai obligé personne) et mon groupe qui varie de 3 à 6 (selon les guest- strars) est aujourd'hui composé (les 4 de bases) de chaque décan. Je vous raconte pas les tensions, mais aussi les belle solutions d'entente qu'ils parviennent à trouver malgré leur divergeances . :D

Je suis à prioris un des rare EG à jouer avec les Automnins, que je réserve néanmoins à des joueur expérimentés. J'ai personnellement beaucoup aimé l'approche qui a été faite de ce décan et je ne comprend toujours pas pourquoi tous le monde hurle à l'injouable.... Il n'y a pas de persos injouables selon moi, il n'y a que des EG feignants ou pas doués.
(Aïe , non ! Aïe !!! Me tirez pas des cailloux !!! non, j... Aïe !!)

Mes personnages en savent quand même un certain bout sur le cosmologie de l'Harmonde au départ, de façon à ne pas passer un an de jeu à juste les mettre au niveau. On considère alors que leur persos ont déjà bien roulés leur bosse, chacun dans sa spécialité et ont déjà une certaine expérience par rapport à un terne de Base. Je privilégie cette methode de façon à faire jouïr les joueurs d'un maximum des aspects du jeu et faire en sorte qu'ils passent le moin possible à côté des choses.

A ce titre, je joue à un Agone POETIQUE et je tente de mettre ce terme en maître-mot dans mes parties. Sans non plus être complètement gnangnan....

Je privilégie toujours l'histoire, la trame, le rythme sur les règles que j'allège au maximum si nécéssaire. Même si un Fumble est toujours marrant, je suis contre les soirée tir de dé qui donnent ensuite lieux à d'interminable discution d'un ennuis Mortel du type : un jour j'ai fais un triple 10 avec une MR de 15, t'imagine ??? Il à simplement suffit que je prenne un avantage avec +5 pour arriver à 25, 8% de chance de faire un 9 sur 2D 6 divisé par 4 !! Beuark ! )(Mais je sais que de nombreux rôlistes ne seront pas d'accord avec ça) (ksss ksss)
Pas d'interminables simulations sur ma table, on éssaye de garder au maximum le rythme du réçis et de s'attarder plus sur le Back-ground, les légendes... etc...
La chose la plus importante pour mes joueurs est d'avant tout déverouiller les différents secrets de l'Harmonde. J'en révèle au moin un par Scénario. Et en + de 4 ans de jeu, on est encore loin d'avoir fait le tour.

Enfin, une fois arrivé à un certain stade, je mêle mes joueurs à des intrigues de plus en plus cosmologiques et les rapproche de plus en plus du contacte avec le Masque, les Eternels etc... (ce qui après tout est leur destin, non ? Sinon à quoi bon avoir une flamme des Muses ?) Je prend à chaque fois le risque de leur laisser véritablement le choix, parfois, de changer les choses ou d'agir profondément sur l'Harmonde, ce qui les responsabilises.

Je n'ai pas de joueurs à proprement parler bourrins ou grobills, mais plutôt des joueurs penchés sur les intrigues, les dilèmes, les légendes de leur décans, les mystères et les secrets... La présence de plusieurs demoiselles dans mon groupe n'est d'ailleur certainment pas étrangé à tout ça...
Un des joueurs s'est tourné vers les intrigues politiques et projette d'envahir la Janrénie. Je lui souhaite bien du courage.

Pour résumer je m'accroche à ce précepte : les inspirés de par leur flamme, sont peut-être les seuls à avoir un véritable libre arbitre en Harmonde. Et je leur fait bien sentir... avec toute la pression que cela engendre et les responsabilités que cela implique. Nous éssayons de forger un Harmonde Féérique, au moeurs quotidiennes décalées en privilégiant l'aspect poétique des évènements (même s'ils sont parfois très glauques, horrifiques, désastreux ou tristes...), bref l'aspect Shakespearien et Baroque que ce jeu offre.

_________________
Alraune
(satyre lunaire)


"Puisse l'éclat de votre flamme ne pas vous aveugler"


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Modérateur:

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron