slagg

Nous sommes le 21 Avr 2019, 19:31

Heures au format UTC + 1 heure


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 4
 [ 52 messages ]  1, 2, 3, 4  

[EG ONLY] Excellence : Simurgh


Auteur Message
 Sujet du message: [EG ONLY] Excellence : Simurgh
MessagePosté: 12 Nov 2007, 13:31 
Hors ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005, 15:59
Messages: 532
Localisation: Metz
Yep !

J'avais parlé d'une proposition écrite pour le Simurgh, je l'ai relu et ai tenté d'en faire une fiche... j'espère que ça collera à peu près.
A vous les critiques maintenant !

Citation:
Simurgh
Apparence
De grande taille, les simurghs étaient pareils aux oiseaux de proie nocturnes, ils pouvaient transporter en leurs serres chameaux et elwals. Grands flegmatiques, leurs
gestes étaient calculés et jamais une chasse ne dura plus que le temps d'avoir faim. La rapidité en faisait des prédateurs redoutables mais paradoxalement appréciés du fait de leur respect marqué pour leurs proies, achevées avant qu'elles ne se rendent compte d'avoir été choisie comme repas.
Leur plumage de chouette, roux aux reflets cuivrés, était admiré des peintres pour ses couleurs chatoyantes. Beaucoup s'essayèrent à en capturer pour en récupérer des plumes et en extraire une teint cependant aucun parvint. L'ironie est telle que leur demander simplement une plume, d'une vive voix polie, aurait pourtant suffit pour que cette créature pacifique et généreuse la leur offre.

Habitat
Nocturne comme les oiseaux de proie auxquels ils ressemblaient, le simurgh aimait à se trouver refuge pour le jour, un Vestige ou un tout lieu baigné de la magie des Muses, à l'abri du soleil. La nuit, on avait plus de chance d'en voir un si l'on regardait haut dans les branches des Arbres-à-Lettres qu'ils affectionnaient. Toujours, ils furent des animaux à chercher la fraîcheur, qu'elle vienne de la nuit ou d'un cours d'eau. La plupart pouvaient d'ailleurs se rencontrer dans la Vallée des poètes où les Eaux Chantantes, ensemble de rivières convergentes serpentaient dans une forêt d'Arbres-à-Lettres.

Moeurs
Excellence très douce et compréhensive en dehors de la chasse et des serpents (animosité farouche qu'on ne s'explique guère encore), ces oiseaux étaient très appréciés pour leurs conseils avisés. Les Muses avaient confié à leur enfant leur sagesse mais aussi l'objectivité qu'elles n'avaient pas, afin que si besoin fût, ceux-ci puissent les conseillers dans leurs actions avec un avis extérieurs et neutres. Pourtant lorsque vint la Guerre des Eternels, elles furent déçues que les simurghs ne daignent attaquer leur Ennemi voir les défendre. Le paroxysme de la frustration fut atteint lorsque l'un d'entre eux se laissa approcher par le Vagabond. Mielleux, celui-ci cru bon de se montrer sous un bon jour. Après quelques échanges seulement, il se rendit vite compte que sa flatterie et sa cajolerie n'atteindraient jamais l'animal. Dégoûté tout d'abord, il apprécia que l'enfant de ses mères répondent à ses interrogations et l'écoute comme n'importe laquelle d'entre elles. Aussi jamais aucun simurgh n'eut à craindre l'Eternel. Celui-ci, ayant acquis pour la première fois de son immortalité le respect désintéressé d'une créature, en fit son confident. Il alla jusqu'à ne pas chercher à le corrompre et défendre à ses serviteurs de nuire à tout autre simurgh. Les Muses furent profondément en colère suite à cette relation troublante, aussi lorsque Janus édicta sa sentence sur les saisons qui allait condamner l'existence des simurghs, elles ne firent rien. Le Masque fut lui attristé. Surpris lui même par un tel comportement, il en resta troublé et incapable. Le simurgh disparut ainsi, rejeté et oublié de la surface de l'Harmonde.

Drame
Autrefois très appréciés par les différents peuples pour apporter la réponse à toute question qui leur était posé, les simurghs acquirent une sombre réputation après avoir eu l'Ardent comme interlocuteur. La conséquence de leur réponse amena en effet les évènements qui conduisirent au Feu des Origines. Dans un voeu de silence, ils se fermèrent aux autres mortels. Ceux-ci en conçurent une profonde amertume qui, ajoutée à la rancoeur d'avoir été le facteur du ravage de Keshe, les amena à le mépriser et parfois même à le chasser. L'animal aurait ainsi atteint l'extinction dans la pure indifférence de tous, si un bien étrange satyre ne vint pas un jour proposé à ses créatures un havre de paix. D'abord méfiantes à l'égard d'un tel être, elles n'acceptèrent que parce qu'elles se savaient perdues dans le contexte actuel. Ahasvède, harmoniste de la Geste talentueux au point d'en être éternel, conduisit alors une poignée d'entre elles dans la Vallée des Poètes. En un rituel alliant la magie du Pollen à la Geste, ce lieu touché par la grâce des Muses fut coupé de l'Harmonde, permettant ainsi aux simurghs d'échapper aux effets de la Sentence de Janus sur les saisons. Les spécimens qui restèrent sur l'Harmonde connurent un triste sort, une assimilation à leurs confrères automnins dragons et chimères pour former de redoutable basilics (cf. Le Violon de l'Automne, p.105)

Fiche
Caractéristiques :
AGI 6, FOR 10, PER 12, RES 8
INT 15, VOL 8
CHA 9, CRE 4
ART 6, EMP -, MEL 6, TIR 9
TAI 2, MV 1 (à terre)/ 10 (en volant), BD +3
PdV 39, SBG 13, SBC 19
Ténèbre : 0

Compétences :
Arme : bec 6, Arme : serres 8, Chasse : 20, Vigilance 7, Athlétisme 8, Harmonie 10,
Toutes celles de Savoir et Occulte à 20

Combat
Initiative : Bec 16, serres 17
Attaque au contact : Bec 12, serres 16
Défense au contact :
Défense à distance :

ARMES
Arme Init. Att. Déf. Dom+BD TAI
Bec -2 0 - +1(T) -
Serres -1 +2 - +2(PT) -


Note : un simurgh a la connaissance universelle de tout ce qui est avéré comme étant la vérité au moment où il s'en enquière.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Nov 2007, 14:04 
Hors ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2006, 15:08
Messages: 961
Très jolie et poétique, par contre, il y a un certain nombre de paradoxes chronologiques.

Citation:
le simurgh aimait à se trouver refuge pour le jour, un Vestige ou un tout lieu baigné de la magie des Muses, à l'abri du soleil.


Le Vestige est crépusculaire (après l'Eclipse), je pense que tu voulais dire "Perfection". C'est d'ailleurs le rôle d'une Excellence surveiller une Perfection.

De plus, si le simurgh disparaît après la sentence de Janus (fin de la guerre des saisons :
- Ils n'ont pas pu participer à la guerre des éternels et donc rencontrer le masque.
- Ils n'ont pas pu conseiller l'Ardent (milieu de la flamboyance) à moins qu'il soit allé dans la vallée des poètes.

Le drame est plutôt boiteux. Car un Inspiré satyre est possible qu'après l'éclipse donc bien bien après la disparition des simurghs (avant la guerre des éternels et la flamboyance).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Nov 2007, 16:46 
Hors ligne
Auteur SJ
Auteur SJ

Inscription: 27 Sep 2005, 14:50
Messages: 733
Localisation: Lorgol
Nonène a déjà relevé les incohérences chronologiques donc je n'y reviendrai pas.
Ayant quelques connaissances naturalistes ( c'est un peu mon métier quand meme ) un tel oiseau devrait avoir un force bien supérieure à celle de la fiche, nous passerons le fait qu'un oiseau ne puisse transporter de lourdes charges. Tu devrais lui rajouter la compétence discrétion, indispensable à une approche silencieuse qui épargne à sa victime la vue de la mort qui approche.

Sinon ce sont les merveilles qui ont pour charge la protection d'un lieu, les excellences étant dédiées à la garde rapprochée des Muses ( hein Nonène ? :wink: )

J'aime bien le concept qui est particulier, en arrangeant les trucs qui clochent ça devrait le faire comme disent les djeuns.

Fayn le farfadet

_________________
Que les muses éclairent votre route.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Nov 2007, 17:11 
Hors ligne
Auteur SJ
Auteur SJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2006, 15:08
Messages: 961
Citation:
Sinon ce sont les merveilles qui ont pour charge la protection d'un lieu, les excellences étant dédiées à la garde rapprochée des Muses ( hein Nonène ? Wink )


:roll: :roll: :roll:

Je les confonds toujours :oops:

:roll: :roll: :roll:

Enfin, vous m'aviez compris, non ? Si ? Nonnnnn...

Sinon pour ce qui est du commentaire général, je suis totalement d'accord avec Fayn. L'idée est vraiment cool, il suffit de supprimer les coquilles et ce sera parfait.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Nov 2007, 19:50 
Hors ligne
Le satyre
Le satyre
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2004, 20:40
Messages: 555
Localisation: Ranne, en Janrénie et Paris, sur la Terre.
Axelap, pourrais-tu nous envoyer le Simurg sur un doc word avec, les modifs ? Comme ça on le colle dans le bestiaire du nouveau site !

_________________
Alraune
(satyre lunaire)


"Puisse l'éclat de votre flamme ne pas vous aveugler"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Nov 2007, 20:17 
Hors ligne
L'Ombre
L'Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2004, 19:34
Messages: 2378
Localisation: Agen
me l'envoyer ....

pour la maquette et tout et tout

_________________
T'as peur dans le noir??


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Nov 2007, 00:05 
Hors ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005, 15:59
Messages: 532
Localisation: Metz
J'ai lu les remarques et tente d'y répondre dès que possible (merci d'ailleurs pours ces retours!)
Dès qu'on valide ensemble j'enverai un fichier à Lionna.
Idem pour le Felorn ?
Je planche aussi sur les corbeaux, les chouettes effraies, les dames blanches et l'oiseau urguemand pour info pour le bestiaire? J'ai aussi la Maestre-Chouette. Les fiches sont plus ou moins liées par cette dernière.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Nov 2007, 00:09 
Hors ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005, 15:59
Messages: 532
Localisation: Metz
Fayn le farfadet a écrit:
Ayant quelques connaissances naturalistes ( c'est un peu mon métier quand meme ) un tel oiseau devrait avoir un force bien supérieure à celle de la fiche, nous passerons le fait qu'un oiseau ne puisse transporter de lourdes charges. Tu devrais lui rajouter la compétence discrétion, indispensable à une approche silencieuse qui épargne à sa victime la vue de la mort qui approche.

Je n'utilise pas le système d'Agone aussi j'ai un peu de mal à doser les fiches. Pourrais-toi proposer une correction directement ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [EG ONLY] Excellence : Simurgh
MessagePosté: 14 Nov 2007, 18:58 
Hors ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005, 15:59
Messages: 532
Localisation: Metz
Axelap a écrit:
Fiche
Caractéristiques :
AGI 6, FOR 18, PER 12, RES 8
INT 15, VOL 8
CHA 9, CRE 4
ART 6, EMP -, MEL 10, TIR 9
TAI 2, MV 1 (à terre)/ 10 (en volant), BD +3
PdV 39, SBG 13, SBC 19
Ténèbre : 0

Compétences :
Arme : bec 6, Arme : serres 8, Chasse : 20, Discrétion 10, Vigilance 7, Athlétisme 8, Harmonie 10,
Toutes celles de Savoir et Occulte à 20


Selon de viles murmures, j'ai modifié la fiche pour correspondre plus à ce que j'ai écrit.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [EG ONLY] Excellence : Simurgh
MessagePosté: 15 Nov 2007, 08:47 
Hors ligne
Auteur SJ
Auteur SJ

Inscription: 28 Mar 2004, 20:21
Messages: 709
Localisation: Pont-aux-Cendres, Ardegrif, Urguemand
Axelap a écrit:
Selon de viles murmures, j'ai modifié la fiche pour correspondre plus à ce que j'ai écrit.


Murmure n'est pas vile !!! Elle est belle, douce, décadente, habitée par le souffle de Laeghon... mais pas vile !!! Raaaah, aucun respect ces jeunes ! :wink:

Excellente idée ce simurgh, j'adhère.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [EG ONLY] Excellence : Simurgh
MessagePosté: 15 Nov 2007, 13:03 
Hors ligne
Le satyre
Le satyre
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2004, 20:40
Messages: 555
Localisation: Ranne, en Janrénie et Paris, sur la Terre.
Axelap a écrit:
Celui-ci, ayant acquis pour la première fois de son immortalité le respect désintéressé d'une créature, en fit son confident.


Mmmmh... J'ai croisé déjà d'autres fois des confidents du Masque dans le gamme. Décidément, le Maître du semblant en a vraiment lourd sur la patate.
Pourquoi "confident" ? Pourquoi pas simplement "conseillé" ? Ou simple interlocuteur ? Un pote, quoi ! Un amis.


Citation:
lorsque Janus édicta sa sentence sur les saisons qui allait condamner l'existence des simurghs,


Question que pourraient se poser certains néophytes : pourquoi la Sentence sur les saisons (celle de la fin de la guerre des décan, juste ?) allait-elle condamner le simurgh ? (j'imagine que c'est lié à cette histoire de fusion de trois excellences pour un seul moi d'automne). Je propose de le rappeller en deux lignes pour ceux qui n'auraient pas le violon de l'automne, de façon à ce qu'il puissent comprendre.

Citation:
si un bien étrange satyre ne vint pas un jour proposé à ses créatures un havre de paix.


Second satyre de cette histoire, puisque l'Ardent était lui même un satyre. Héhé.
Deux satyres enchaînés pour le même conte ? Est ce probable sans une bonne raison ?
Peut-être que oui, si le décan se sentit à son tour coupable de la réputation du Simurgh à cause des conneries de l'Ardent... Si c'est le cas, je suggère de le préciser pour justifier la présence d'autant de satyres dans cette histoire.

Remarquez, moi, que les satyre écrivent l'histoire de l'Harmonde, ça m'a jamais dérangé. D'ailleurs, c'est une évidence... 8)

Citation:
Un rituel alliant la magie du Pollen à la Geste,


Y avait des lutins aussi alors. Peut-être faut-il également le préciser.
Pourquoi n'auraient-ils alors pas caché le Simurgh avec Boréarbre ? On a qu'à placer la célèbre cité végétale là bas ! Pas besoin de Geste dans ce cas pour couper du monde les Simurghs, le pollen suffit (cf.Edelweïss). Le second satyre n'aurait fait que les y conduire. En plus un arbre roi en plein désert de Keshe peut être visuellement interessant si des Inspirés parviennent à passer le voile de pollen qui le cache depuis des millénaires...

Dernier point : ce don du Simurgh de tout savoir, est TRES proche de celui du Sphinx qui a pour particularité de pouvoir répondre à toutes les questions... par une autre question contenant la réponse (tordu, le Sphinx...). Bien que ce dernier soit une excéllence unique. Mais bon...

En conclusion j'aime beaucoup l'histoire générale de ce simurgh et le paradoxe dans lequel il se retrouve plongé, chapeau bas. Avec les modifs historiques et quelques précisions ce sera parfait ! :D
Par contre je déplore un brin son apparence en tout point commune, si ce n'est sa taille et son plumage roux :(.
Ca me fait penser à un Roc de D&D, niveau apparence. Peut-être qu'une petite touche exotique serait amusante ... ? Je sais pas moi, un loooong bec comme les cormorants pour "planter" ses proies ? Ou autre chose ? Maintenant, c'est l'auteur qui voit. Agone n'est pas non plus l'appel de Chtulu, c'est vrai. Mais bon, sans tomber dans l'exces, je pensais à une particularité plus... caractéristique.

_________________
Alraune
(satyre lunaire)


"Puisse l'éclat de votre flamme ne pas vous aveugler"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [EG ONLY] Excellence : Simurgh
MessagePosté: 15 Nov 2007, 17:02 
Hors ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005, 15:59
Messages: 532
Localisation: Metz
Nonène a écrit:
De plus, si le simurgh disparaît après la sentence de Janus (fin de la guerre des saisons :
- Ils n'ont pas pu participer à la guerre des éternels et donc rencontrer le masque.

Pour ma part, les simurghs n'auraient pas participé à la guerre des éternels mais auraient pu hors conflit le rencontrer. Le Semblant existait et arpentait l'Harmonde avant le conflit ouvert donc il aurait pu en rencontrer non ?
Citation:
- Ils n'ont pas pu conseiller l'Ardent (milieu de la flamboyance) à moins qu'il soit allé dans la vallée des poètes.

Le fait qu'ils aient conseillé l'Ardent n'est pas de moi mais est indiqué p.105 du Violon de l'Automne.

Alraune a écrit:
Le drame est plutôt boiteux. Car un Inspiré satyre est possible qu'après l'éclipse donc bien bien après la disparition des simurghs (avant la guerre des éternels et la flamboyance).

Sauf si l'Inspiré est un Harmoniste de la Geste maître en sa discipline ayant acquis la possibilité de voyager dans le temps... non ?

Alraune a écrit:
Axelap a écrit:
Celui-ci, ayant acquis pour la première fois de son immortalité le respect désintéressé d'une créature, en fit son confident.


Mmmmh... J'ai croisé déjà d'autres fois des confidents du Masque dans le gamme. Décidément, le Maître du semblant en a vraiment lourd sur la patate. [
Pourquoi "confident" ? Pourquoi pas simplement "conseillé" ? Ou simple interlocuteur ? Un pote, quoi ! Un amis.

Ah mince... ça je l'avais pas vu du tout... Effectivement faudrait revoir vers une autre forme de relation.

Alraune a écrit:
Citation:
lorsque Janus édicta sa sentence sur les saisons qui allait condamner l'existence des simurghs,


Question que pourraient se poser certains néophytes : pourquoi la Sentence sur les saisons (celle de la fin de la guerre des décan, juste ?) allait-elle condamner le simurgh ? (j'imagine que c'est lié à cette histoire de fusion de trois excellences pour un seul moi d'automne). Je propose de le rappeller en deux lignes pour ceux qui n'auraient pas le violon de l'automne, de façon à ce qu'il puissent comprendre.

J'ai en effet été un peu court en la matière... je peux toujours ajouter une note de bas de page pour ne pas alourdir le texte ?

Alraune a écrit:
Citation:
si un bien étrange satyre ne vint pas un jour proposé à ses créatures un havre de paix.


Second satyre de cette histoire, puisque l'Ardent était lui même un satyre. Héhé.
Deux satyres enchaînés pour le même conte ? Est ce probable sans une bonne raison ?
Peut-être que oui, si le décan se sentit à son tour coupable de la réputation du Simurgh à cause des conneries de l'Ardent... Si c'est le cas, je suggère de le préciser pour justifier la présence d'autant de satyres dans cette histoire.

Remarquez, moi, que les satyre écrivent l'histoire de l'Harmonde, ça m'a jamais dérangé. D'ailleurs, c'est une évidence... 8)

Je sais... mais l'Ardent ne peut pas être retiré puisqu'il fait partit de l'existant en terme d'écrit et que le "roi" de la Geste et lui aussi plus ou moins déjà identifié en tant qu'Ahasvède. Les satyres sont ceux qui s'évertuent le plus dans la Geste, le conte et donc l'histoire orale, ce n'est que justice s'ils sont les interlocuteurs historiquement privilégié du simurgh je trouve.

Alraune a écrit:
Citation:
Un rituel alliant la magie du Pollen à la Geste,


Y avait des lutins aussi alors. Peut-être faut-il également le préciser.
Pourquoi n'auraient-ils alors pas caché le Simurgh avec Boréarbre ? On a qu'à placer la célèbre cité végétale là bas ! Pas besoin de Geste dans ce cas pour couper du monde les Simurghs, le pollen suffit (cf.Edelweïss). Le second satyre n'aurait fait que les y conduire. En plus un arbre roi en plein désert de Keshe peut être visuellement interessant si des Inspirés parviennent à passer le voile de pollen qui le cache depuis des millénaires...


Je ne me souvient plus de la cité de Boréarbre... C'est où ça que je puisse relire ?
Pour le fait que la cité soit cachée par la magie de la Geste et non que celui du Pollen, c'est d'abord parce que la Vallée des Poètes est désignées comme en dehors du temps dans un supplément et que pour que le Simurg puisse continuer à vivre indépendemment, il ne doit plus subir les affres des saisons. Il évite ainsi l'oubli ou la fusion.

Alraune a écrit:
Dernier point : ce don du Simurgh de tout savoir, est TRES proche de celui du Sphinx qui a pour particularité de pouvoir répondre à toutes les questions... par une autre question contenant la réponse (tordu, le Sphinx...). Bien que ce dernier soit une excéllence unique. Mais bon...

Au départ je voulais m'intéresser au Sphinx mais en relisant le Violon de l'automne, j'y ai vu que c'était lui l'animal de la connaissance. Toujours p.105 donc. De plus en faisant des recherches sur la mytholgie autour du Simurgh je suis tombé sur la description d'un oiseau puissant et qui connaissait tout, jusqu'à la fin du monde auquel d'ailleurs il avait déjà survécu...

Alraune a écrit:
En conclusion j'aime beaucoup l'histoire générale de ce simurgh et le paradoxe dans lequel il se retrouve plongé, chapeau bas. Avec les modifs historiques et quelques précisions ce sera parfait ! :D

Merci ça me motive ! je vais m'y atteler.

Alraune a écrit:
Par contre je déplore un brin son apparence en tout point commune, si ce n'est sa taille et son plumage roux :(.
Ca me fait penser à un Roc de D&D, niveau apparence. Peut-être qu'une petite touche exotique serait amusante ... ? Je sais pas moi, un loooong bec comme les cormorants pour "planter" ses proies ? Ou autre chose ? Maintenant, c'est l'auteur qui voit. Agone n'est pas non plus l'appel de Chtulu, c'est vrai. Mais bon, sans tomber dans l'exces, je pensais à une particularité plus... caractéristique.

A ma lecture des écrits sur mythologie du Simurgh j'ai tout de suite pensé au mythique Roc justement (avant D&D, c'était un monstre du bestiaire comme les autres). J'ai juste modifié le type de rapace, le passant de diurne vers nocturne et donc proche d'un hibou plutôt que d'un aigle ? Pourquoi ? Parce que dans les Excellences il y a déjà un simili aigle avec le phénix et que le hibou/chouette est symbole de sagesse dans plusieurs cultures : ex/ Athéna.

Sinon pour le plumage, pourquoi pas blanc veiné de noir, à se demander si l'histoire de la vie sur l'Harmonde n'y aurait pas été couchée par Stance elle-même ?

Globalement je me dis que mon texte tient avec mes autres idées sur la Vallée des Poètes et Ahasvède, fils spirituel de Stance. Je sais pas s'il faut que je finalise la fiche d'Ahasvède ou si je dois chercher à intégrer les idées dans la fiche du Simurgh...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [EG ONLY] Excellence : Simurgh
MessagePosté: 16 Nov 2007, 03:48 
Hors ligne
Le satyre
Le satyre
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2004, 20:40
Messages: 555
Localisation: Ranne, en Janrénie et Paris, sur la Terre.
Axelap a écrit:
Nonène a écrit:
Ils n'ont pas pu conseiller l'Ardent (milieu de la flamboyance) à moins qu'il soit allé dans la vallée des poètes.

Le fait qu'ils aient conseillé l'Ardent n'est pas de moi mais est indiqué p.105 du Violon de l'Automne.


Pour répondre l'île de l'Automne comporte nombre de "grand perdants" millénaires, comme Farfa le Vert, ainsi que l'Ardent. Tous on acquis sur l'île une immortalité où tout du moins une extrème longévité. Probablement que le temps s'y écoute plus lentement, en relation avec la mélancolie qui impreigne l'île...
C'est donc sur l'île de l'automne que le Simurg et l'Ardent se sont croisés, d'où la référence p.105, je pense. Et donc bien après le feu de la flamboyance, après le départ de la plupars des Simurgh de l'Harmonde. Simultanément, les autres fuyaient vers la vallée des poète. L'ardent donc était déjà sur l'îles.
Mais on peut effectivement imaginer que puisqu'ils étaient présent avant le feu des origines, il se soient rencontrés à ce moment... Je ne comprend donc pas très bien moi non plus votre remarque, Maréchal.

Citation:
Alraune a écrit:
Le drame est plutôt boiteux. Car un Inspiré satyre est possible qu'après l'éclipse donc bien bien après la disparition des simurghs (avant la guerre des éternels et la flamboyance).

Sauf si l'Inspiré est un Harmoniste de la Geste maître en sa discipline ayant acquis la possibilité de voyager dans le temps... non ?



Hey ! :shock:
J'ai jamais écris ça !

Mais je suis d'accord. Et le retour dans le temps oui, c'est techniquement possible. Mais je trouve ça un peu trop tordu à mon gout, pour le coup... comme le sauvetage d'une idée, plutôt qu'une vraie idée. Autant trouver autre chose. Pourquoi d'ailleurs ce satyre devrait-il avoir été OBLIGATOIREMENT Inspiré ?

Les satyres n'ont pas besoin d'une Flamme pour accomplir des prouesses... :wink:
Bon maintenant ça pourrait pas être Ahasvède. s'il est forcément inspiré (oui je sais c'est dur). On peut créer un autre satyre... Mais Ahasvède c'est un perso officiel ou une cuisine perso ? Si c'est perso, suffit de changer son background, pour que ça colle chronologiquement à une époque où il n'y avait pas de Flamme... La geste serait dans ce cas juste associée au Simurgh et à l'esprit Satyre. Ce qui colle.

Citation:
Je sais... mais l'Ardent ne peut pas être retiré puisqu'il fait partit de l'existant en terme d'écrit et que le "roi" de la Geste et lui aussi plus ou moins déjà identifié en tant qu'Ahasvède. Les satyres sont ceux qui s'évertuent le plus dans la Geste, le conte et donc l'histoire orale, ce n'est que justice s'ils sont les interlocuteurs historiquement privilégié du simurgh je trouve.


Je ne parlais pas de l'Ardent mais du second.
En tout cas c'est vous l'auteur amis Axelap, c'est vous qui voyez. Et votre raison en est une qui en vaut une autre. ça n'empêche que ce serait sympa de le préciser pour que ça ne semble pas "comme par hasard". :)

Citation:
Je ne me souvient plus de la cité de Boréarbre... C'est où ça que je puisse relire ?


Codex lutin, je crois. Mais il n'en est pas dit grand chose (justement). elle figure si je me souviens bien parmis une liste de quelques dernières cités lutines. A vérfier.


Citation:
Pour le fait que la cité soit cachée par la magie de la Geste et non que celui du Pollen, c'est d'abord parce que la Vallée des Poètes est désignées comme en dehors du temps dans un supplément et que pour que le Simurg puisse continuer à vivre indépendemment, il ne doit plus subir les affres des saisons.


La cité d'Edelweïss cachée seulement grâce au Pollen ne subit pas non plus les affres du temps ni des saisons puisqu'elle contient encore des Poucets... mais par contre, tout le monde y est endormis, si je me souvient bien. Je crois que ça se trouve dans les secrets du Printemps.
Bref, je préfèremait AMHA, que ce soit soit le Pollen, soit la Geste. Je ne voit pas la nécéssité de compliquer les choses alors que l'un ou l'autre peut en théorie fonctionner tout seul. Pourquoi pas la Geste tout court alors ? Par ce que effectivement comme le dit le méréchal, à cette époque pas de Flamme pour la pratiquer... :? ça colle pas.

Citation:
Au départ je voulais m'intéresser au Sphinx mais en relisant le Violon de l'automne, j'y ai vu que c'était lui l'animal de la connaissance. Toujours p.105 donc. De plus en faisant des recherches sur la mytholgie autour du Simurgh je suis tombé sur la description d'un oiseau puissant et qui connaissait tout, jusqu'à la fin du monde auquel d'ailleurs il avait déjà survécu...


N'empêche que... ça fait doublon. Deux excellences avec exactement le même "pouvoir". Pourquoi ne pas faire du simurgh juste un sage ? Un fin psychologue ou juste un être d'une intelligence rare (peut-être le plus intelligent de toutes les excellences avec une logique absolument implacable), au lieu de lui attribuer le "don" de TOUT savoir. C'est juste une question de dosage.
Un oiseau philosophe ? Chaque Simurgh serait alors porteur d'une philosophie différente; tous formeraient alors la Pensée, voulu pas les Mots de Stance...

Citation:
Sinon pour le plumage, pourquoi pas blanc veiné de noir, à se demander si l'histoire de la vie sur l'Harmonde n'y aurait pas été couchée par Stance elle-même ?


Quel rapport avec le plumage blanc veiné de noir et Stance ?
En tout cas pourquoi pas drèsser un rapport avec cette Muse effectivement.
Je pense qu'il faudrait chercher plutôt du côté de leur attirance pour les Arbre à lettre, une équation Stance/lettre/ plumage... On une fonction littéraire du plumage... une plume pour écrire ? un plumage laissant un sillage de lettres (mmmh.. bof..) un plumage de lettres ?
A creuser.
Ce que je veux dire en tout cas c'est que si il faut l'associer, associons le à fond. ça l'écartera ainsi un peu du Roc.
Et pour le Hibou, oui très bien !
Je n'avais pas capté qu'il s'agissait d'un hibou.


Citation:
Globalement je me dis que mon texte tient avec mes autres idées sur la Vallée des Poètes et Ahasvède, fils spirituel de Stance. Je sais pas s'il faut que je finalise la fiche d'Ahasvède ou si je dois chercher à intégrer les idées dans la fiche du Simurgh...


Pour moi à intégrer à celle du Simurgh. C'est le sujet, non ? en plus c'est une créature exotique, bien plus interessant comme ressort dramatique qu'un satyre (sans vouloir m'auto-offencer).
C'est un personnage bien plus dense. Quoi que j'ai pas lu la fiche du satyre...

_________________
Alraune
(satyre lunaire)


"Puisse l'éclat de votre flamme ne pas vous aveugler"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Nov 2007, 13:12 
Hors ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005, 15:59
Messages: 532
Localisation: Metz
Rapidement... où je peux trouver la fiche du Sphinx ?! Parce que pour moi c'est pas une créature détaillée pour Agone... Je me souviens juste qu'il y a une allusion dans un SF mais j'ai retenu qu'il s'agissait d'une légende qui désignait autre chose qu'une nouvelle créature du bestiaire.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Nov 2007, 13:17 
Hors ligne
Incarnat
Incarnat
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005, 15:59
Messages: 532
Localisation: Metz
Autrement voici le texte sur le Simurgh du Violon de l'Automne pour être sûr qu'on parle des mêmes choses :
Citation:
Le simurgh était une noble créature issue de ce qui est aujourd'hui le désert keshite. Cet oiseau de proie gigantesque était dit posséder toute la sagesse des Muses et pouvoir répondre à toute question. Nombre de sages des Empires Flamboyants entamèrent un jour une quête pour demander conseil à la créature. On dit que la dernière personne à avoir demandé le conseil d'un simurgh fut l'Ardent et que, suite à la destruction de la plupart de leurs Perfections par le Feu des Origines, les simurghs choisirent de se taire à jamais.

Et voici celui sur Ahasvède :
Citation:
Il fut le premier satyre à pratiquer la Geste. Conseiller de l'empereur d'Armgarde, il jouissait d'une vie de privilèges. Jusqu'à ce que, dans une de ses prédictions, il annonçât la chute du dernier Empire Flamboyant. Il fut banni de la cour impériale. Refusant alors l'existence de plaisirs de ses frères, il vagabonda sur les routes de l'Harmonde, se faisant l'annonciateur de malheur. Par ironie sans doute, il devient cordonnier. Aujourd'hui, on le croit encore vivant. Satyre vieillard usé par les voyages, aux vêtements bruns et gris, il dispense sa sagesse à qui veut l'entendre. Afin de justifier son impuissance, la petite mort, il affirme avoir épousé Stance il y a bien longtemps. Aussi les joies de l'Armance lui sont-elles définitivement fermées.
Cf. Codex Satyre, p.8

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Modérateur:

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 4
 [ 52 messages ]  1, 2, 3, 4  

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron